Bandeau
Association Animath
Association pour l’animation mathématique

Animath est une association loi 1901, dont le but est de promouvoir l’activité mathématique chez des jeunes, sous toutes ses formes : ateliers, compétitions, clubs... dans les collèges, lycées et universités, tout en développant le plaisir de faire des mathématiques.

ITYM 2013 - 3 équipes françaises en lice

Suivez les péripéties des équipes françaises au 5e ITYM qui a lieu cette année en Roumanie.

Article mis en ligne le 6 juillet 2013
dernière modification le 21 juillet 2016
Imprimer logo imprimer

Du 5 au 12 Juillet a lieu la 5e édition du Tournoi international des jeunes mathématiciennes et mathématiciens (ITYM). Ce tournoi s’adresse à des lycéens, qui ont plusieurs mois pour résoudre par équipe des problèmes ouverts. 3 équipes françaises ont été sélectionnées à l’issue du tournoi national (TFJM).

Retrouvez ci-dessous le tournoi raconté du point de vue des élèves, et ici du point de vue du jury.

Cette année, 13 équipes sont en compétitions, issues de différents pays :

  • Biélorussie
  • Bulgarie
  • Chine
  • France (3 équipes)
  • Allemagne
  • Roumanie (4 équipes)
  • Russie (2 équipes)

Les trois équipes françaises ont été sélectionnées suite au TFJM. Sont donc présents :

  • France 1 : équipe du Lycée Descartes de Tours
  • France 2 : équipe Orsay 3 au TFJM
  • France 3 : une équipe mixte, regroupant des membres de plusieurs équipes du TFJM, des équipes de Nantes, Strasbourg, Charlemagne et Orsay.

Pour ce premier tour, les équipes françaises ne s’affronteront pas puisque le tirage au sort les a réparti dans des poules différentes.

  • France 1 affronte la Russie 1 et la Biélorussie, en présentant un problème de géométrie
  • France 2 rencontre la Roumanie 2 et l’Allemagne, avec un problème de coloriage de graphes
  • France 3 présente le même problème de coloriage, face à la Bulgarie et les équipes roumaines 1 et 3

Day 0 : (par Julien Albert, Team Leader de France 1)

Verdredi 5 juillet vers 14h : de Strasbourg, de Nantes, de Tours ou de Paris, 25 personnes convergent toutes vers le terminal 2E de Roissy. Tou(te)s passionné(e)s par les mêmes pentagones, nombres premiers, probabilités conditionnelles et autres homéomorphismes. 25 personnes avec un seul rêve en tête : la ville de Iasi, en Roumanie. Déjà, les discussions vont bon train sur ces retrouvailles, à peine 1 mois et demi après le Tournoi Français des Jeunes Mathématiciennes et Mathématiciens. Deux team leaders s’arrachent les cheveux pour rentrer les 25 codes d’enregistrement, tandis que les groupe d’élèves grossit, s’étend, s’étire et se compresse dans une sorte de mouvement Brownien cadencé par les hôtesses d’accueil de l’aéroport. Sans aucun doute, chacun a une petite pensée pour Matthieu (Lequesne) qui nous rejoindra demain à Iasi. Comme d’habitude, les presque 3 heures d’avance fondent comme neige au soleil au rythme des enregistrements des bagages, du contrôle à la douane, de la traversée du gigantesque aéroport à pied, en navette, en tapis roulant, l’embarquement et finalement l’attente interminable du décollage. Ici encore dans l’avion, dans chaque rangée, dans chaque colonne, un jeune étudiant ouvre son ordinateur, s’affaire aux dernières retouches de sa synthèse, prépare ses questions. Le ballet initié dans l’immense salle de l’aéroport continue dans l’espace exiguë de l’avion. Les hôtesses s’agacent peut être un peu. Les touristes s’interrogent, un peu interloqués de voir ces jeunes bacheliers refuser de quitter les bancs de l’école en cette période de vacances scolaires. Pour certains d’entre eux sans doute le voyage jusqu’à Bucarest aura paru trop court. L’escale à l’aéroport de Bucarest et sa connexion internet permettra à certain d’échanger des nouvelles avec les proches. Ici, un team leader fait une visioconférence avec ses enfants, là un autre envoie un mail. Les étudiants se pressent d’actualiser leur page Facebook ou consultent les messages d’encouragement de leurs amis. Le soleil se couche sur Bucarest. Il est l’heure de partir. Un bus traverse le bitume et dépose les mathématiciens au pied de leur avion qui les mènera à Iasi. Un petite heure de vol avant de se reposer. À bord, on entend à nouveau les cliquetis des claviers d’ordinateurs. Il faut conclure pour pouvoir envoyer les fichiers aux organisateurs avant 23h45.

À Iasi, Lorina (Iacoob) nous accueille, très souriante et avec un français impeccable. Elle nous conduit à la résidence universitaire et de jeunes étudiants roumains se chargent de nous donner les ultimes explications, ce malgré l’horaire très avancé : nous sommes les derniers arrivés à Iasi pour le tournoi.

La nuit sera courte : samedi, nous devrons être prêts à 7h30 (6h30 en France) pour prendre le petit déjeuner avant d’aller faire la visite du lycée de Iasi.

Day 1 : (par Julien Albert, Team Leader de France 1)

Nous découvrons le petit déjeuner Roumain (pain, charcuterie, poivron (blanc ?), miel et beurre salé). La résidence est à environ 30 min du lycée. Nous passons devant le jardin botanique et l’université de Iasi. Enfin le lycée. Tout est coloré ce matin : nous avons chacun reçu un t-shirt avec une couleur différente pour chaque équipe. À 10 heures, après une photo de groupe, les officiels nous présentent le tournoi. Tout le monde écoute le discours de David (Zmaikiou) sur l’historique et les motivations de ce cinquième tournoi international. Quelques surprises : trois vidéos du film ’Chaos’ d’Etienne Ghys et Aurélien Alvarez. Certains étudiants auront peut être observé des similitudes entre les vidéos sélectionnées et les thèmes de certains problèmes de l’ITYM. Mais il est déjà l’heure de manger avant le premier tour.

L’organisation des salles des épreuves est très bien pensée : chaque équipe se réunie autour d’un même bloc de tables. Le jury présidé par un juré international (chairman) est situé devant le "Reporter" qui doit exposer son travail en 10min. Au fond de la salle, quelques chaises sont prévues pour les team-leaders qui ont la chance de pouvoir assister aux débats. Les discussions sont animées. À la fin de chaque exposé, le jury délibère et annonce dans la foulée les résultats aux équipes, expliquant à l’occasion certaines prises de décisions.

Certaines poules auront terminé au bout d’à peine 2h30, d’autres verront les débats durer plus de 4 heures. Tout le monde est épuisé et se retrouve pour manger. Mais pas le temps de se reposer : ce soir sont proclamés les résultats du premier tour puis a lieu le second tirage au sort. Le site de l’ITYM est mis à jour.

Day 2 : (par Julien Albert, Team Leader de France 1)

Chacun sait maintenant se repérer en ville : il faut dire que nous n’empruntons qu’une seule avenue pour faire le trajet de la résidence au lycée.
Encore une grosse journée de travail avec au programme la préparation du second tour. Chaque équipe décide de travailler au lycée (sans doute exceptionnellement ouvert ce dimanche) ou au foyer des élèves. La température est un peu tombée ce dimanche. L’atmosphère est moins lourde, même si le soleil est toujours présent. La pluie aussi est tombée. Pas longtemps, mais cela a rafraichi un peu. Il faut dire que la première journée d’épreuve a été particulièrement étouffante.
Les équipes se croisent toujours de manière imprévisible, à l’occasion des repas et des allers retours entre le lycée, la cantine et la résidence universitaire. Ce soir, il y avait un peu plus de monde dans les rues de Iasi.
Les synthèses doivent être rendues avant 23h45. C’est demain que tout se décide !


Les trois équipes françaises

Day 3

Le deuxième tour s’est déroulé ce matin. Les résultats devaient être proclamés dans la foulée, mais le jury a décidé de jouer le suspense un peu plus longtemps. Finalement, les étudiants sont invités un peu plus tôt à participer aux activités sportives : impossible de vraiment se faire une idée de qui a gagné selon les versions divergentes des étudiants et des team leaders…
En fin d’après midi, les résultats sont proclamés et le site est encore mis à jours. Le jury réserve aussi une surprise de taille : ayant peut être un peu plus de temps libre que prévu et cherchant toujours une bonne raison de traîner autour de la piscine tout en travaillant, il a décidé que cette année seraient présentées deux finales. Tous les étudiants sont heureux de pouvoir se remettre bientôt au travail… Certains team leaders pensent peut être intérieurement que leurs vacances seront un encore un peu plus tardives que prévu…
Le tirage au sort a lieu puis les étudiants vont profiter de la soirée pour se détendre en profitant pour la première fois depuis une semaine de leur soirée.

Journal de bord de l’équipe France 1, le 08 juillet 2013

Le grand jour est enfin arrivé : le second tour de l’ITYM. Tout se joue aujourd’hui : les classements établis à la fin du premier tour ayant eu lieu samedi dernier peuvent être totalement chamboulés.

Après s’être installés dans les salles, les premières prestations démarrent. Les jurys se préparent sadiquement (mais pas trop quand même) à noter les candidats.

L’environnement roumain se dévoile de jour en jour. Nos goûts français commencent à s’adapter à la pitance locale issue du restaurant universitaire du coin. Après une balade digestive séparant le lieu de travail de notre cantine, nous pouvons enfin nous atteler à notre tâche.

En début d’après-midi, nous avons affronté nos Team Leaders au volley-ball. Cela s’est soldé par une victoire écrasante des Students. Nous avons joué au basketball dans la bonne humeur générale. Nous avons fait parler nos muscles, comme on dit souvent : un esprit sain dans un corps sain.

Par ailleurs, nous avons eu une grande surprise en fin d’après-midi. Par décision exceptionnelle du comité organisateur, les équipes classées, à l’issue du deuxième tour, du 5 au 8ème rang, participent à une petite finale dans le but de se disputer le 3ème prix du tournoi.

L’ambiance est au beau fixe, les équipes commencent vraiment à se découvrir les unes les autres.

Mathématiquement vôtres ;

L’équipe France 1.

NDLR : Une erreur s’est malencontreusement glissée dans le compte-rendu précédent. C’est bien évidement l’équipe de Team Leaders qui a remporté le match de volley haut la main.

Day 4

Tout le monde a besoin de se reposer. Aujourd’hui, nos hôtes ont prévu de nous faire découvrir leur université et les environs. Ce matin, nous sommes répartis en trois groupes. Successivement, nous verrons le planétarium, visiterons le musée universitaire et traverserons l’université et la bibliothèque universitaire. Les bâtiments sont très bien entretenus. L’université de Iasi est la plus ancienne en Roumanie et joue un peu le même rôle que notre Sorbonne. Nous aurons l’occasion de voir la ville sous plusieurs angles d’endroits de plus en plus élevés jusqu’aux toits de la bibliothèque universitaire. De là haut, on peu observer l’avancée des travaux de voirie en ville et admirer le panorama sur les collines entourant Iasi. On peut apercevoir quelques monastères haut perchés, au milieu de la forêt.
Puis, peut être inspirée par la muse peinte sur le mur de l’amphithéâtre, Basile et Niel nous ont offert un moment inoubliable dans la grande salle de séminaires de l’université. Sans se faire prier, c’est dans un silence religieux et avec brio, qu’il nous ont interprété une étude de Chopin et un impromptu de Schubert. Tous deux ont été chaudement félicités par les spectateurs émerveillés par ce petit concert privé improvisé.

Après le repas, les étudiants sont allés visiter un des plus vieux monastères de Iasi tandis que les encadrants ont eu droit à une dégustation de vins locaux produit par des moines non loin de la ville. C’était l’occasion d’apprendre à dire "à votre santé" en roumain, en russe, et même en chinois.
Après s’être retrouvés en ville, étudiants et team leaders sont allés visiter une cathédrale orthodoxe de Iasi avant d’aller faire un peu de shopping.
Tout le monde commence à s’habituer à la cantine locale accompagnée de boissons fraîches achetées au petit magasin du coin. Mais il est presque 20h et il est temps de regagner la résidence universitaire pour se remettre au travail : les dossiers des finales sont arrivés et toutes les équipes se préparent au dernier volet de ce tournoi qui a déjà tenu toutes ses promesses en surprises et en événements.

Day 5

Nous avons reçu les dossiers de toutes les équipes hier soir à 20h. La journée de "repos" d’hier a fait du bien à tout le monde, mais ce n’est pas toujours facile de reprendre le rythme de travail du début de la semaine. Encore une journée au lycée pour travailler sans relâche de 9h du matin à minuit ce soir, dernier délai pour renvoyer les synthèses. Le jury doit aussi avoir une grosse journée de travail avec les 8 dossiers à décortiquer.

Quelle qu’en soit l’issue, les élèves sont déjà très fiers du travail qu’ils auront accompli ces derniers mois et profite quand même un peu de cette expérience exceptionnelle . Certains parlent de tenter à nouveau l’expérience l’an prochain, d’autres aimeraient devenir team leaders. En tout cas, tous auront été marqués par cet aventure en Roumanie.

Demain auront lieu les deux finales. Ce soir, à minuit, les team leaders sont (presque) en congés !

Day 6 : Final Day

Les élèves se sont couchés tard mais se lèvent encore aux aurores. Derniers conseils, dernières répétitions, mais aussi dernier petit déjeuner. Toujours pas de viennoiseries ni de café…

La "grande" finale aura lieu dans l’amphithéâtre du lycée tandis que la "petite" finale se tiendra dans une salle de classe. Les deux poules sont formées de quatre équipes. France 2, Bulgarie, Roumanie 3 et France 1 dans la première et France 3, Biélorussie, Allemagne et Roumanie 1 dans la seconde.
C’est finalement ce classement que nous obtiendrons à l’issue des deux finales. Ainsi, les trois équipes françaises sont toutes récompensées de leurs efforts et de leurs nuits blanches. Ce soir, c’est Pizza party à la résidence universitaire et demain, nous nous levons (pour la dernière fois) à 7h pour regagner l’aéroport.

Un seul conseil à nos jeunes lecteurs : venez participer nombreux aux prochaines éditions du Tournoi Français des Jeunes Mathématiciennes et Mathématiciens. Vivre une telle expérience à 18 ans est une chance inouïe.

Tous les participants, tram leaders et jurys félicitent les organisateurs de ce tournoi qui sait allier avec succès l’esprit d’équipe, l’originalité, la rigueur, la communication, l’échange et à l’occasion la compétition.


flèche Sur le web : Site officiel de l’ITYM


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2008-2018 © Association Animath - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.7
Hébergeur : ENS Ulm